Home > testtest > Alimentatio > Allaitement : un vrai bonheur, mais que nous cache-t-on?

Allaitement : un vrai bonheur, mais que nous cache-t-on?

À la naissance de ma fille, quoi de plus naturel que de la nourrir au sein. La question ne s’est même pas posée, c’est venu naturellement: l’aspect naturel et pratique de l’allaitement a pris le dessus.

Allaitement : un vrai bonheur

Allaiter reste un moment privilégié que je partage avec ma fille. Ce n’est pas seulement un rituel nécessaire à nourrir ma cherinette, mais c’est aussi une échange, on apprend à mieux la connaitre, elle serre nos doigts avec ses petits mains, il y a une réelle complicité qui s’instaure. En cas de gros chagrin, l’allaitement peut être aussi utilisé afin de consoler votre petite.

Cet échange intime est unique et appartient rien qu’à moi et à ma fille.

De plus, l’aspect pratique de l’allaitement est remarquable : le lait est toujours disponible, à température idéale et en quantité suffisante, il est aussi bien moins cher que du lait en poudre. On peut donc se permettre de nourrir bébé à tout moment et en tout lieu.

L’allaitement représente la meilleure source d’alimentation pour votre bébé, elle a un effet préventif contre l’obésité, diminue la mort subite du nourrisson, renforce le système immunitaire de bébé, diminue le risque d’allergies,…

Enfin, pour la maman aussi, il existe bon nombre d’effet positifs; allaiter réduit le risque d’avoir le cancer du sein et du col de l’utérus, diminue aussi le risque d’ostéoporose. Si la maman s’alimente de manière habituelle, allaiter permet aussi de perdre plus facilement le poids pris pendant la grossesse. Juste après l’accouchement, allaiter permet de favoriser la montée de lait ainsi que de remettre l’utérus de maman en place.

Voici une vidéo qui vous les mécanismes qui régissent l’allaitement:

Allaitement: toujours un début difficile

Il est reconnu qu’allaiter n’est pas toujours une partie de plaisir. Les premières semaines notamment, nous devons affronter crevasses (blessures sur les tétons), montée de lait (sens qui gonflent, durcissent, sont tiraillés car sont soudainement remplis de lait), et douleurs non identifiées… Ceci a été mon expérience les premières semaines, combien de fois ai-je dit à mon mari : « si ça ne va pas mieux, j’arrête! » et du jour au lendemain tout s’arrangeait!

Il y a aussi les maman qui malheureusement n’ont pas assez de lait ou pour lesquelles leur lait n’est pas assez nutritif, ou peut-être leur enfant ne digère pas leur lait, …il existe 1001 raisons pour lesquelles les mamans sont obligées d’arrêter d’allaiter. Malgré leur volonté, ces mamans doivent se résigner à passer au biberon, mais pas d’inquiétude ni de culpabilité à avoir, les produits de substitution à l’allaitement sont tout à fait adaptés à vos petits chéris. Il existe des conseillères en lactation qui peuvent toujours vous aider et accompagner dans votre volonté de poursuivre votre allaitement. Pour toute question ou soutien tout au long de votre allaitement vous pouvez toujours vous rendre sur le site de la Leche League qui est très complet.

Allaitement : une question d’endurance

Allaiter oui, mais combien de temps? La plupart des maman qui travaillent passent à la diversification alimentaire aux 3 mois de l’enfant (ce qui correspond au retour au bureau de maman ). N’ayant pas ce type de contrainte, j’ai pu allaiter exclusivement jusqu’aux 5 mois de ma petite Sofia. Ma pédiatre m’a alors conseillé de diversifier son alimentation avant les 6 mois du bébé car apparemment après ils ont des goûts plus difficiles.

Allaitement : c’est bien beau tout ça mais….

Oui mais… on ne nous dit pas tout! L’allaitement c’est naturel, c’est ce qu’il y a de mieux pour votre enfant, c’est pratique, c’est économique, ça crée un lien unique avec votre bébé MAIS voici ce qu’on ne vous dit pas.

Vous vous transformez en petite vache laitière: en gros vous devrez vous habituer à porter un soutien-gorge avec des coussinets de manière permanente, nuit et jour, au risque de salir votre pyjama et literie. Vous devrez faire l’achat de soutiens-gorge d’allaitement. Vous devrez aussi faire attention à votre dos et aux sports un peu brusques; votre poitrine a grossi et ceci impacte votre physique de manière générale. allaitement

N’oublions pas aussi que l’alimentation de maman reste primordiale!!! Manger sain, varié, prendre ses vitamines et surtout pas d’alcool (oui oui on a déjà fait tout ceci pendant 9 mois mais ça continue). Enfin, votre compagnon risque de vous regarder comme un alien… enfin c’est mon expérience personnelle 😉

En conclusion, l’allaitement est une expérience unique et magnifique que je suis heureuse d’avoir vécu. Je me suis battue contre les petits et grands obstacles rencontrés afin de pouvoir continuer à allaiter, ça serait à refaire, je le referais avec plaisir! D’ailleurs, j’allaite toujours après 7 mois et j’espère continuer encore un peu !

Et vous, quel est votre vécu vis à vis de l’allaitement? N’hésitez pas à commenter cet article si vous avez des remarques ou questions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *